Bonjour     visiteurs jour : 34     Total clics   :   2409361


Forme tonus santé beauté                                                 


Coucou et merci Merci            
 

 
Clics 970

 

Les Flavonoïdes, antioxydants, veinotoniques et fluidifiants du sang

 

 

Les flavonoïdes (polyphénols) sont des substances présentes dans les plantes. Ces substances sont à l’origine des teintes brunes, rouges et bleues des fleurs et des fruits.

Trois propriétés des flavonoïdes sont bien établies : leur forte capacité antioxydante, leurs effets protecteurs et dilatateurs des vaisseaux sanguins (veinotoniques) et, pour certains, leur tendance à fluidifier le sang (effet anticoagulant).

 

Plantes réputées pour leur richesse en flavonoïdes


Les isoflavones du soja, le thé vert, les oignons, les oignons rouges, les pommes, le cacao, la grenade, le cassis, le café sont considérés comme de puissants antioxydants.

Le raisin (Pinot noir, Cabernet Sauvignon en particulier) le jus de raison avec la peau et le vin, les myrtilles, le sarrasin, le thé noir, les abricots, l’écorce des agrumes (oranges, mandarines, citrons etc ), la peau des pommes sont réputés veinotoniques.

Les carottes, les tomates, les feuilles de cassis, le café et les pommes de terre (en particulier celles qui ont une peau ou une chair colorée, et celles qui ont été exposées au froid bloquerait l’absorption des sucres au niveau de l’intestin, mais ça n’a jamais été prouvé.

 

Précautions à prendre


Même si les flavonoïdes semblent très peu toxiques, leur usage est à éviter chez les femmes enceintes ou qui allaitent, chez les enfants et les personnes qui prennent des anticoagulants ou qui souffrent d’hypotension (pression artérielle faible).

L’avis des spécialistes
Malgré l’absence de preuves formelles, un apport régulier de flavonoïdes peut être intéressant pour rester en bonne santé. Mais, avant de recourir à des compléments, cet apport doit provenir d’une alimentation riche en fruits et légumes frais. La consommation occasionnelle de vin rouge peut être une bonne source de flavonoïdes, mais doit rester dans le cadre des recommandations officielles : pas plus de trois verres par jour pour un homme, deux verres pour une femme.

 

Les flavonoïdes les plus connus


Le thé vert.  Avec au moins quatre tasses de thé vert par jour, les maladies cardiovasculaires et le cancer de la prostate en Chine et au Japon sont bien plus rares.

 

Les raisins, le vin rouge, le sarrasin, le thé noir, les abricots, l’écorce des agrumes, la peau des pommes, contiennent de la rutine. La rutine fait partie des principes actifs de médicaments veinotoniques (jambes lourdes, varices, hémorroïdes) et aussi baisse d’acuité visuelle liée à une fragilité des petits vaisseaux de la rétine.

 

Le vin rouge, le thé vert, les oignons rouges, la peau des pommes, le ginkgo, la propolis contiennent de la quercétine. La quercétine pourrait interagir avec les quinolones (des antibiotiques) et le cisplatine (un traitement contre le cancer).

Les agrumes contiennent des citroflavonoïdes particulierement dans leur écorce. Ces citroflavonoïdes sont les principes actifs de plusieurs médicaments veinotoniques.

 

Les flavonoïdes de la myrtille sont proches des citroflavonoïdes et constituent le principe actif de médicaments similaires veinotoniques.

 

Les carottes, les tomates, les feuilles de cassis, le café et les pommes de terre (en particulier celles qui ont une peau ou une chair colorée, et celles qui ont été exposées au froid contiennent de l’acide chlorogénique, une substance utilisée dans les compléments alimentaires destinés à perdre du poids. (Elle bloquerait l’absorption des sucres au niveau de l’intestin, mais ça n’a jamais été prouvé.)

Le raisin et le vin riches en rutine un bon flavonoïde

Le raisin et le vin, richent en flavonoïdes

Certains flavonoïdes protègent les

végétaux des bactéries, des virus et

des moisissures.

 

Les Flavonoïdes antioxydants

Votre message -->

Classement
par date
croissante.
décroissante.
Pseudo Le 25-5-2018. Titre


Robert le 11-1-2010. A Pauline
D'autres site sur la pomme et ses flavonoïdes :

On appelle flavonoïdes des composés polyphénoliques, présents dans de nombreux organismes : végétaux, fruits et légumes, que ce soit au niveau de leurs feuilles, de leurs tiges, de leurs fleurs, de leurs fruits ou du pollen… Il s’agit de pigments colorés conférant la large palette de couleurs qu’ils empruntent. Ils venant les protéger principalement de l’oxydation et des rayons solaires agressifs et servent
à attirer l’attention des insectes pollinisateurs. http://www.ponroy.com/ml/images/content/conseils_sante/pdf_conseils_sante/les_flavonoides.pdf

et : http://www.fsaam.com/article.php3?id_article=4

et un titre extra : "Croquez des pommes pour réduire Alzheimer en compote !" sur http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/vie-1/d/croquez-des-pommes-pour-reduire-alzheimer-en-compote_4831/

et aussi http://www.scribd.com/doc/11561408/Les-Flavonoides



Robert le 11-1-2010. Bonjour Pauline
Question compliquée qui dépasse le cadre de ce site !
Voici ce que j'ai trouvé (?)

La pomme est réputée pour ses nombreux effets bénéfiques : elle aiderait à mincir, diminuerait le risque de maladies cardio-vasculaires, protégerait du cancer…Même si ces effets sont avérés, les mécanismes d’action ne sont pas toujours bien connus des scientifiques.
Une équipe américaine a récemment découvert comment les flavonoïdes contenus dans les pommes permettent d’éviter les maladies chroniques. Ces flavonoïdes étaient déjà connus pour empêcher les cellules de mourir. Pour mieux comprendre l’action des flavonoïdes, ils ont mis en contact, pendant 24 heures, des cellules endothéliales avec des extraits de pommes riches en flavonoïdes, puis ont exposé les cellules à un composé appelé TNF (Tumor Necrosis Factor) qui entraîne normalement la mort cellulaire. Après 24 heures d’incubation, on comptait 63% de cellules mortes en moins lorsqu elles avaient été en contact avec les flavonoïdes.
Le TNF agit par l’intermédiaire d’un mécanisme chimique, nommé « chemin du facteur nucléaire kappa B », qui donne l’ordre aux cellules de mourir. Les résultats de cette étude montrent que les flavonoïdes des pommes bloqueraient cette voie de transmission cellulaire.
Mais ce mécanisme de protection par les pommes n’est pas applicable aux autres fruits contenant des flavonoïdes. Pour les chercheurs d’autres substances, contenues seulement dans les pommes, doivent être impliquées. Il ne reste plus qu’à découvrir lesquelles…

Trouvé sur : http://www.lanutrition.fr/Flavono%C3%AFdes-des-pommes-halte-aux-maladies-chroniques-a-961-145.html


Pauline le 11-1-2010. Pomme et flavonoïdes
Bonjour, dans le cadre d'un TPE en première S, je me demandais quelle était l'action précise des flavonoïdes (pas exemple la quercétine) dans le cas de la pomme: en quoi ces molécules protègent ce végétal de l'oxydation?...
Les flavonoïdes sont contenus en grande majorité dans la peau, mais j'ignore pourquoi et quel est l'intérêt pour le fruit... Je ne sais pas non plus de quoi est composée la peau des pommes... Merci pour votre aide éventuelle...


Robert le 10-1-2010. L'huile essentielle de pistachier lentisque
Le pistachier lentisqueest un arbrisseau que l'on trouve dans les sites arides de la région méditerranéenne, de la Turquie et jusqu’aux Canaries. Sa résine suinte spontanément ou après une incision. L'huile essentielle du pistachier lentisque a des propriétés décongestionnante (veineuse, lymphatique, prostatique). Elle est particulièrement indiquée pour les varices, varicosités, hémorroïdes et congestions utérines.


lynda le 22-12-2009. les flavonoides de pestachier lentisque
quelques informations sur les flavonoïdes présentes dans le pistachier lentisque


Geanman le 2-9-2009. Compatibilité Cémaflavone / Préviscan
"Précautions à prendre
Même si les flavonoïdes semblent très peu toxiques, leur usage est à éviter chez les femmes enceintes ou qui allaitent, chez les enfants et les personnes qui prennent des anticoagulants ou qui souffrent d’hypotension (pression artérielle faible)."
Question :
- Les ampoules de CEMAFLAVONE améliorent de façon significative le syndrome "des jambes sans repos" (impatiences), mais sont-elles réellement compatibles avec un traitement sous PREVISCAN anticoagulant) ?
Merci.


 

Total des visiteurs  :    485289   dont aujourd'hui :   34    En ligne actuellement :  2      Total des clics   2409361