Bonjour. visiteurs jour : 177       Au président     Beauté santé     Infos loisirs     Ensemble      Jean      Informatique     Einstein     Santé corona

Forme, santé beauté

  Accueil - Beauté - Cheveux - Divers - Fitness - Gym - Lingerie - Maquillage - Mini Gym - Mois - Nature - Nutrition - Plantes - Régimes - Résolutions - Santé - Sport - tests - Visage - Z'archives - Plan du site -



   


  

 

Le soja

 

 

isoflavones_soja

Publicité gratuite pour un produit de grande surface à 6 euros environ en 2010

 

   

Nous autres francophones occidentaux ne sommes pas portés sur les aliments à base de soja. C’est très dommage puisque les asiatiques grâce à leur alimentation traditionnelle connaissent beaucoup moins les cancers que nous.

 

Une étude a été faite sur des Japonaises venant s’installer aux Etats-Unis. Celles qui ont adopté l’alimentation occidentale ont vu leur risque(1) de cancer progresser vers environ celui des femmes américaines. Celles qui sont restées à leur alimentation traditionnelle sont restées avec un risque très bas. Ceci tend à prouver que ce n’est pas tant la pollution ni le stress occidental qui est la cause principale des cancers mais le type d’alimentation.

 

Puisque nous n’aimons pas le soja en général il reste la complémentation alimentaire. Curieusement ces compléments sont habituellement réservés aux femmes au moment de leur ménopause.

 

Les hormones végétales du soja remplacent avantageusement les traitements hormonaux substitutifs (THS) qui parfois provoquent des cancers (Pas de certitude mais suffisamment de présomptions pour éviter ces THS dans la mesure du possible).

 

 

On peut trouver ces compléments en pharmacie sans ordonnance. Exemple : Evestrel®, dont chaque comprimé contient 37,5 mg d’isoflavones qui induisent des proportions de concentrations sanguines de ginestéine et de daidzéine comparables à celles de l’alimentation asiatique (70 % de ginestéine et 30 % de daidzéine) ou équivalent sur conseil du pharmacien. Vérifier l'actualité de cette information auprès de votre pharmacien, en matière de médicaments une prise de conscience des risques secondaire qu'ils peuvent comporter conduit à préconiser la plus grande prudence.

 

 


Source : Santé et nutrition : Les phytoestrogènes ces hormones qui nous viennent des plantes

 

 

(1) Le risque se calcul de façon statistique et n'est donc pas une garantie absolue mais une probabilité. Plus cette probabilité est faible plus nos chances d'y échapper son grandes.


 

 

 

vues  632     En ligne actuellement :   12   Total des clics  2857838