Bonjour. visiteurs jour : 37       Au président     Beauté santé     Infos loisirs     Ensemble      Jean      Informatique     Robert-Arlette     Santé corona



Forme, santé beauté

 

Accueil  Beauté  Cheveux  Divers  Fitness  Forum  Gym  Lingerie  Maquillage  Mini Gym  Mois  Nature  Nutrition  Plantes  Régimes  Résolutions  Santé  Sport  tests  Visage  Z'archives  Plan du site  Plan du site 



Bien trop gentil pour être heureux
ou le syndrome du chic type


C'est le titre du livre de Robert-A Glover dans la collection Poche (paru en 2005)


En résumé être gentil c'est bien mais être réaliste c'est mieux, et pour tout le monde, soi-même et les autres. Pour bien aider les autres il faut commencer par être bien dans sa peau.

Concerne également les femmes bien évidemment et encore plus car par nature elles ont encore plus tendance à se soucier des autres et à se négliger un peu elles-mêmes en matière de confort mental.

Apprendre à se faire plaisir

Il est indispensable de prendre soin de soi et d'avoir une bonne l'opinion de sa propre personne.  Il se trouve que les gens qui sont les plus gentils doutent souvent d'eux-mêmes et ne cherchent pas à se valoriser. Cela s'appel le syndrome du chic type.

 

C'est une très grosse erreur car ils se déprécient de plus en plus et par la même occasion ils deviennent moins efficaces pour eux-mêmes et pour ceux qu'ils voudraient aider.

 

Si quelqu'un est persuadé de sa faible valeur, le comportement qu'il adoptera envers lui-même reflétera cette conviction. Lorsqu'un chic type commence consciemment à se faire du bien, ses actes sous-entendent qu'il découvre l'estime qu'il se porte.

 

Généralement les chics types et les personnes manquant d'estime d'elles-mêmes sont incapables de penser à se faire plaisir. Au début, le chic type se sentira mal à l'aise d'écouter ses désirs et de les satisfaire. Peut-être même éprouvera-t-il de la culpabilité. Par le simple fait de se faire plaisir, le chic type sous-entend qu'il a de la valeur d'où le conflit avec le sentiment profond de n'être bon à rien. Avec le temps, l'un de ces 2 messages l'emportera. Les chics types doivent donc continuer de se faire plaisir. Progressivement, les messages négatifs céderont le pas à des convictions nouvelles et plus justes, à leur estime de soi.


Voici quelques petites idées pour se faire plaisir (Créez votre liste et ajoutez les votre. Chaque jour, faites en au moins une):


- sortir avec des amis
- faire du sport  (piscine, vtt, jogging, tennis, )
- aller au cinéma
- se faire masser  (Voir un docteur pour obtenir des séances de massage relaxantes et anti-stress)
- écouter de la musique (Très important la musique)
- organiser des soirées (avec de VRAIS amis...)
- lire des livres pour se changer les idées 
(Au choix "Les feux de l'amour" ou "La  critique de la raison pure" de Kant jugée confuse par les scientifiques)

- faire un site web (Un blog ou s'inscrire à copains d'avants, etc.)

- apprendre à jouer d'un instrument de musique (Faire accorder le piano, la guitare ou le violon et s'offrir des cours)
- se trouver des passions (peinture, sculpture...)

- écrire son journal perso

        "Ma vie avec un fou maniaco-dépressif paranoïaque hallucinatoire..." qui deviendra un best Sellers)
- se payer un bon repas au restaurant en célibataire.
- aller au théâtre ou au concert.
- avoir une relation sexuelle 

        (Pourquoi qu'une ? signé : un obsédé )
- sortir faire une promenade
- s'allonger dans un pré et profiter de la nature (Dans l'ancien temps on avait les meules de foin, c'était bien)
- ne rien faire
(Pas si facile qu'on ne le croit pour que ce soit positif)

 

Sur www redpsy com  il semblait qu'il faut mettre un bémol à ce genre de méthodes.

 

Voyez la suite : le syndrome du gentil suite


Les commentaires sont du traducteur et n'engagent aucunement sa responsabilité ni celle de ses voisins. Le seul tribunal con-et-pétant irrévocable est celui des flagrants-délires 

Trop gentil pour être heureux le syndrome du chic type

Le livre :

Le chic type, c'est l'homme idéal, il fait tout bien : il est généreux, attentif, il évite les conflits, il ne porte pas de jugements, il veut faire plaisir, il recherche le consensus et l'approbation d'autrui. Il est poli et affable, bref un véritable gentleman. En retour, il attend d'être heureux, aimé, compris, reconnu, et que la vie lui sourie.Mais en dépit des apparences, le chic type n'est pas un prince charmant. Il est plein de défauts et ses attentes sont telles qu'il n'en retire souvent que frustration.

Malheureux, il finit par se considérer comme une victime et en vouloir aux autres. Puisque sa gentillesse ne paie pas, il deviendra méchant. (Généralisation hative !)


Robert A. Glover, directeur du Center for Healing and Recovery près de Seattle, est thérapeute familial.

Total des visiteurs  :    614619   dont aujourd'hui :   37    En ligne actuellement :  2      Total des clics_2663051