Bonjour. visiteurs jour : 184       La vérité     Au président     Beauté santé     Infos loisirs     Ensemble      Jean      Informatique     Robert-Arlette     Santé corona

Forme, santé beauté

 Accueil  Beauté  Cheveux  Divers  Fitness  Forum  Gym  Lingerie  Maquillage  Mini Gym  Mode  Mois  Nature  Nutrition  Plantes  Régimes  Résolutions  Santé  Sport  tests  Visage  Z'archives  Plan du site  Plan du site 



Les Champignons dangereux


Un grand plaisir des amis de la nature est d'aller à la cueillette des champignons. Ceux-ci permettent de se régaler avec des plats excellents. La prudence est toutefois de mise car les mauvais champignons ressemblent parfois étrangement aux bons.

 

Le 3 novembre 2006 dix personnes ont été hospitalisées au CHU de Rennes après avoir mangé des champignons toxiques ramassés en forêt. Il s'agit d'intoxications individuelles graves causées par des champignons du type amanite phalloïde ou vireuse, ou lépiotes (confondus avec d'autres champignons).

 

La Direction générale de la santé tient à rappeler les recommandations suivantes :

 - Ne pas ramasser un champignon s'il existe le moindre doute sur son identification ;
 - Ne pas consommer les récoltes qui ne seraient pas contrôlées par un spécialiste en la matière

 - Les pharmaciens peuvent être consultés et, éventuellement, la Société de mycologie de votre région.

 

Ces recommandations s'adressent particulièrement aux particuliers "avertis" qui risquent de relâcher leur attention.

 

Les symptômes, dont le délai d'apparition peut dépasser six heures, sont le plus souvent des nausées, des vomissements, de la diarrhée et des douleurs abdominales. Dès l'apparition d'un ou plusieurs symptômes évoqués ci-dessus, il faut immédiatement contacter le Centre 15, un centre antipoison ou un médecin, noter les heures de repas et mettre de coté les restes.

Source : Communiqué de la Direction générale de la santé du 28 octobre 2006

 

 

Mieux connaître les champignons pour mieux s'en protéger.


Attention, les intoxications sont plus souvent provoquées par des champignons cueillis par des personnes qui les connaissent et qui se font abuser par des ressemblances avec de bons champignons sachant que dans la nature les champignons ne sont pas toujours exactement semblables à ceux figurant sur les planches ou même à leurs congénères

 

Consultez l'Atlas des champignons


L'amanite phalloïde

 
Le plus Mortelle des Mortelles.
Très répandue dans toutes les régions, apparait de juillet à décembre sous toutes sortes d'arbres différents résineux ou feuillus. Elle est extrêmement vénéneuse et les premiers malaises ne se manifestent que 48 heures après l'ingestion. Un seul petit carpophore contient une dose mortelle de poison ! Simplement toucher ces champignons puis porter la main à sa bouche pour une raison quelconque  est dangereux.


Noms communs : Amanite phalloïde, agaric bulbeux, oronge ciguë, oronge ciguë verte, lera verda picotada

Description :
Le chapeau :  (3 à 15 cm) est vert, vert olive, verdâtre, jaune olive, brunâtre ou blanc, convexe et charnu. Quand il est bien typique, on peut y voir des fibrilles brunes incrustées dans le chapeau, où on peut voir également des lambeaux blanchâtres du voile général.
Les lamelles sont assez serrées, blanches, avec un léger reflet verdâtre.
La sporée est blanche.
le pied :  (5 à 11cm de haut et 1 à 2 cm de diamètre) est en général teinté de jaune verdâtre, élancé, tigré de fibrilles verdâtres au-dessous d'un anneau membraneux, strié pendant, en général persistant, à sa base une volve blanche, ample, détachée, demi libre, lobée ou entière, évasée en haut
La chair : est épaisse, blanche, et dégage une odeur subtile de rose fanée, qui devient nauséeuse sur les spécimens âgés.
Les spores : amylo?des, blanches et courtement elliptiques mais pas complètement rondes. 

 

 

Amanite citrine

 

Elle apparait en abondance de juin à novembre dans les forêts de conifères ou de feuillus sur sols acides ou neutres ou terrains sablonneux légers. Attention, on peut facilement confondre l'amanita citrina avec l'amanita phalloides et pour cette raison, il vaut mieux s'abstenir de la ramasser. 
 
              
noms communs  Amanite citrine, amanite sulfurine, citrine, oronge cigüe jaunâtre, lera cigüe jaunâtre, lera rousse picotada, grapaudin, jaouné, peullarg     
Description
Le chapeau :  (5 à 10 cm) Il est de couleur jaune vert pâle tirant sur le jaune citron, il pâlit souvent et devient même blanc. Il est très rarement avec du brun olive comme chez la phalloïde. Il est parsemé de plaques fibrillo-soyeuses du voile général qui sont de couleur blanchâtre qui s'éliminent avec la pluie. Il a une forme hémisphérique, convexe puis étalée.

Les lamelles sont blanches, serrées, molles à arêtes floconneuse, blanchâtres ou jaunâtre.

Le pied  (5-12cm de haut et 0,8 à 1,5 cm de diamètre) de la même teinte que le chapeau ou légèrement plus clair, brutalement dilaté à la base en un bulbe ventru étroitement enveloppé par la volve qui forme une courte collerette membraneuse tout autour. Il est mince, généralement lisse ou couvert de quelques écailles feutrées,à peine visibles. L'anneau, collé au pied, se trouve souvent assez haut et pendant; il est jaune pâle, flasque à la maturité et se compose d'une membrane mince.

La chair est épaisse blanche, et dégage une odeur repoussante de pomme de terre crue. Son goét qui n'est pas trop marqué au début devient désagréable passé un certain temps.
Les spores sont blanches, amyloïdes, presque rondes et parfois très courtement elliptiques.


 Un site de passionné des champignon

Autre site intéressant : l'école des champignons

Planche de champignons : Champignons

  

Autres Sites

Champignons      

Des champignons



Total des visiteurs  :    588768   dont aujourd'hui :   184    En ligne actuellement :  3      Total des clics_2608967